« »

COI : un Conseil vraiment international


iooc

Madrid - Début des travaux de la 108e session du Conseil des Membres du Conseil oléicole international, qui se déroulera du 19 au 23 novembre sous la présidence tournante de l’Argentine à Madrid. Les délégations des 15 pays membres du Conseil se sont donné rendez-vous au siège du COI : Algérie, Argentine, Égypte, Iran, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Monténégro, Palestine, Tunisie, Turquie, Union européenne et Uruguay.

Au cours de la session, les Membres examineront les questions administratives et financières, de chimie et de normalisation, de technologie et d’environnement et d’économie et de promotion. Ils seront également informés des mises à jour concernant la construction du nouveau centre mondial de documentation sur l’huile d’olive (Observatoire).

Le 22 au matin aura lieu, sous la supervision de l’Unité Oléiculture, Oléotechnie et Environnement, le séminaire du COI consacré à l’impact positif de l’oléiculture sur l’environnement. Il  y sera question notamment de la capacité de l’olivier à absorber le CO2 et des modalités de calcul de l’empreinte carbone. Dans la soirée, les Membres célébreront la Journée mondiale de l’olivier, en présence des autorités et de membres du corps diplomatique accrédité auprès du COI.

Plusieurs observateurs participent à la 108e session, notamment la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture), la Ligue des États arabes, la FAIA (Fédération arabe des industries alimentaires / Conseil économique et social de la Ligue arabe), le CIHEAM (Centre international de hautes études agronomiques méditerranéennes), l’IICA (Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture), l'Irak, le Pérou, les États-Unis d’Amérique et la Nouvelle-Zélande.