« »

Les variétés


olivier2

Grace à sa situation comme carrefour de beaucoup de civilisations, le passage obligé des échanges commerciaux entre l’Orient, l’Afrique et l’Europe et des migrations des Andalous, la Tunisie a hérité  de ces flux un patrimoine génétique oléicole assez riche.
L'assortiment variétal riche et diversifié, témoigne de l'illustre passé de cette spéculation dans notre pays. Cependant, deux variétés constituent l’essentiel de l’oléiculture tunisienne, à savoir la « Chemlali » et la « Chétoui». Outre ces deux variétés, on peut citer également d’autres variétés dites secondaires cantonnées à des régions plus restreintes telles que la «Oueslati », la « Chemchali », la « Zalmati », « Zarrazi », « Gerboui », « Sayali »

En outre, on parle de variétés diffuses qui ont une localisation plus restreinte du point de vue agronomique, les variétés se classent en variétés à huile, variétés de table et variétés à double aptitude. Le tableau ci-dessous classe les variétés tunisiennes selon leurs usages.

 Classement agronomique des principales variétés tunisiennes :

Classe Variétés
Variétés à double fin Chétoui, Oueslati, Zalmati, Chemlali, Gerboui, Chemchali, Rkhami, Zarrazi…
Variétés d’olives de table Meski, Sayali, Tounsi, Besbessi, Marsaline, Beldi, Fouji…


olivier3

(TRIGUI, A. et MSALLEM M. (2002): «Catalogue des variétés Autochtones et types locaux». IRESA. N°132, pp. 159-176.)

 

La Chemlali :

 

Cultivée dans la zone côtière chaude et la basse steppe. Occupe près de 85% de la superficie oléicole et contribue à plus de 80% de la production nationale en huile d’olive. Caractérisée par une huile peu amère et peu piquante avec parfois un goût de tomate.

 

La Chétoui :

Cultivée dans les zones côtières, les vallées, les hauts plateaux du Nord. Occupe 15% de la superficie oléicole. Caractérisée par une huile très fruitée avec dominance herbe coupée. Très recherchée pour sa richesse en composés phénoliques et anti-oxydants.  

 

La Oueslati :

Cultivée dans la région de Kairouan. Caractérisée par une huile très harmonieuse : fruitée peu amère caractérisée par la flaveur amandée typique de l’amande fraiche.

 

La Zarrazi :

C'est une variété qui se rencontre dans le sud et les oasis, avec quelques nuances locales. Très bonne olive de table, elle est aussi appréciée pour sa teneur élevée en huile, malgré une production capricieuse et alternante.