• +216 71 338 966

Category ArchiveCentre de Multiplication des Oliviers CMOB

ﺃﺳﻌﺎﺭ ﻣﺸﺎﺗﻞ ﺍﻟﺰﻳﺘﻮﻥ

Variétés d’oliviers Produite

Variétés d'Olives à Huile

Variétés Olives de Table

Contact

Contact

 

L’agriculteur se présente aux services de l’ONH (siège social et centres régionaux) pour la commande des plants d’olivier.

Contact

  • Adresses
    • Siège social: 10 Avenue Mohammed V, 1001 Tunis
    • CMOB: Béjaoua, 2021 Oued Ellil, Mannouba
  • Email: cmob@onh.com.tn
  • Téléphone: +216 71 338 966 / +216 71 345 566
  • Fax:+216 71 351 883

Étapes de production des plants d’olivier

La production de plants d’olivier se fait selon les règles strictes de multiplication végétative par bouturage et qui repose essentiellement sur:

  • Le choix des boutures saines.
  • La culture sur un substrat de qualité.
  • La conduite sous un environnement contrôlé.
  • Le contrôle régulier de l’état sanitaire des plants.
  • L’entretien rigoureux des plants durant les différentes étapes de production.

Bouturage

  • Les jeunes brindilles d’olivier sont prélevées du parc à bois et débitée en boutures.
  • Les boutures herbacées sont soumises à un traitement antifongique et à un traitement hormonal.

Trempage dans le fongicide

Trempage dans l’AIB

 

Enracinement

  • Les boutures sont ensuite placées sous serres vitrées et cultivées sur un substrat inerte dans des conditions de température et d’humidité contrôlées. Ainsi, elles émettent leurs premières racines.
  • Au bout d’une soixantaine de jours, le système radiculaire est suffisamment développé pour permettre la transplantation.

 

Emission des premières racines

Durcissement

  • Les boutures dont le système radiculaire est émis sont transplantées dans des godets en plastique.
  • Elles sont placées sous serres plastiques.
  • Au cours de cette phase, les apports en eau sont réduits de manière à obliger les boutures à se nourrir de leurs propres racines
  • Cette phase dure entre 15 et 30 jours.

Elevage

  • Une fois le système radiculaire est bien formé, les plants sont transmis en sachets plastiques.
  • Durant cette phase, les jeunes plants sont rassemblés dans une aire d’élevage ; ils y séjournent durant sept à quinze mois pendant lesquels ils sont adaptés aux conditions de plein champ.
  • A l’issue de cette période, les plants sont suffisamment développés pour pouvoir être mis à la disposition des oléiculteurs.

 

Présentation du CMOB

Présentation

Le Centre de multiplication des oliviers à Béjaoua est situé au gouvernorat de Mannouba à 15 kilomètres au Nord-Ouest de Tunis sur la route de Mateur.

Il a été crée depuis 1974.

Plus de 45 ans dans la production de plants de haute qualité

Histoire

Les premiers travaux d’aménagement ont été entrepris en Septembre 1974 dans le cadre d’un projet FAO-SIDA. Dès Septembre 1975, les premières boutures étaient mises en place, et environ un an plus tard 120.000 plants d’olivier étaient mis à la disposition des producteurs. Depuis sa création, la qualité des plants produits par le centre contribue à l’amélioration de la production des olivettes tant du point de vue de la teneur en huile que du rendement.

 

Structures de production

Les installations du centre de multiplication de Béjaoua s’étendent sur un terrain de 7,5 ha et comprennent:

Deux serres vitrées (qui couvrent 2200 m² dont 1200 m² présentent la surface d’enracinement).

 

 

Quatre abri-serres en plastique: serres de durcissement ou d’acclimatation (2040 m²).

 

Trois serres multi-chapelles: aires d’élevage (sous ombrière) de capacité maximale 500.000 plants.

 

Une serre double insect-proof (255 m²).

 

  • La pépinière s’étend sur une superficie de 7,5 ha dont 3 ha sont consacrés au parc à bois.
  • La pépinière dispose également de 8,5 ha de parc à bois situés à Béjaoua 2 satisfaisant entièrement le besoin du centre en matériel végétal.

La capacité de production actuelle est de 500.000 plants par an.

Le Centre de multiplication de l’olivier à Béjaoua

  • préserve le patrimoine génétique oléicole tunisien.
  • produit des plants de haute qualité sanitaire.
  • produit des plants locaux et autochtones d’olivier résistants et bien adaptés à des régions spécifiques dans le pays (Chemlali, Chétoui, Chemchali, Oueslati, Meski, Zarrazi, Bidh Hmem, Zalmati, R’khami, Besbessi, Gerboui, Sayali…).

  • produit une multitude de variétés étrangères (Koroneiki, Arbosana, Arbequina, Frenjivento, Ascolana, Manzanille, Picholine, Coratina…).

Plants disposés à la vente

  • Diversité de choix et authenticité variétales
  • Indemnité de maladies et des agents pathogènes
  • Plants d’une hauteur ≥ 60 cm
  • Système racinaire développé
  • Plantés dans un substrat riche en matière organique, dans des sachets plastiques perforés, faciles à enlever au moment de la plantation
  • Entrée précoce en production
  • Disponibilité sur le marché

Recommandations aux agriculteur

Recommandations à la plantation

1-Bien choisir la parcelle de plantation 

    • Eviter les zones de froids,de gelée et de grêle.
    • Eviter les bas fonds (risques de stagnation et asphyxie racinaire).
    • Prospecter des ressources en eau.
    • Privilégier les terrains avec une pente inférieure à 20% avec une profondeur minimale du sol de 1m ou 1,5m.
    • Faire des profils du sol et les analyses physico-chimiques nécessaires.
    • Vérifier si le sol est exempt de pathogènes surtout le verticillium.

2-Effectuer l’entretien nécessaire du sol

Il s’agit de faire le nettoyage de la parcelle, le défonçage ou le sous solage, l’épandage de la fumure de fond : 200kg/ha de Sulfate de potasse;200kg/ha de superphosphate 45;20à30T/ha de fumer mur, le nivellement et le recroisement du sol).

3-Choisir le mode de conduite et la densité de plantation 

En Irrigué

En intensif : le nombre de pieds est de 204 à 500 pieds par hectare soit un écartement de (7*7) (7*5) (6*6) (8*6) (4*6) (4*5).

En hyper-intensif : le nombre de pieds est supérieur à 1000 par hectare soit un écartement de (2*4) (1,5*4) (3,5* 1,35).

En Pluvial

Dans le Nord : le nombre de pieds est de 100 à 150 soit un écartement de (10*10) (8*8).

Dans le Centre : le nombre de pieds est de 51 à 71 soit un écartement de (14*14) (12*12).

Dans le Sud : le nombre de pieds est de 17 à 34 soit un écartement de (17*17) (24*24).

 

4-Choisir l’orientation du verger dans la direction Nord-Sud pour une meilleure interception de lumière.

5-Effectuer le traçage et le piquetage.

6-Fournir l’eau dans les premières années de culture (irrigation de complément aux cultures pluviales).

 

Etapes pour réussir la plantation

Choix de la variété

Le choix variétal doit prendre en compte :

-l’adaptation de la variété aux conditions locales de la zone de culture.

-le type de production : olive à huile ou olive de table.

-le système de production : en irrigué ou en pluvial.

Epoque  de plantation

La meilleure époque de plantation correspond au repos végétatif.

Les plants en mottes peuvent être plantés tout le long de l’année à condition d’arroser les plants.

Mais la meilleure période est de Novembre à Mars (automne et printemps).

Mise en place du plant

Au moment de la plantation, le sachet plastique est enlevé.

La motte doit être gardée et consolidée autour des racines.

Elle est ensuite placée délicatement au centre du trou de plantation (1m  ).

Le plant doit être enterré au tiers de sa hauteur. Le trou sera comblé graduellement au cours des années.

Tuteurage

Le plant doit être tuteuré pour garantir sa fixation et éviter son déracinement ou la cassure de ses branches.

Le tuteur doit être enfoncé à environ 30 cm dans le sol et à 5 cm du plant du côté du vent dominant. Il est attaché au tronc par un fil en formant un huit.

Elagage

Cette opération est effectuée au moment de la plantation afin de former un sujet en mono-tronc.

Elle consiste à nettoyer la base du tronc du plant sur 20-25 cm.

Les coupes doivent être franches sans laisser des bouts.

L’absence de l’élagage conduit à l’apparition des rejets.

Entretien de la parcelle après l’installation

 

Fertilisation azotée

L’apport d’une dose d’environs 50 g d’azote / arbre / année d’âge est indispensable pour le bon développement des jeunes plantations.

 

Irrigation

Dès l’installation, la jeune plantation d’olivier doit subir des irrigations d’une manière continue.

Si le mode de conduite est pluvial, l’apport d’une irrigation complémentaire est indispensable de Juin à Septembre.

Si le mode de conduite est irrigué, un calendrier approprié doit être établi selon les conditions pédoclimatiques.